Voici un article et une vidéo YouTube reprenant les éléments essentiels du focusing étapes 3 et 4 le sens corporel. Il s’agit, après avoir laissé émerger le sens corporel, d’aller à sa rencontre, de l’accueillir et de le décrire au mieux. Vous le verrez, ce qu’on appelle ‘sens corporel’ en langage Focusing, c’est tout simplement notre ressenti.

Cet article, pour sa pleine compréhension, requiert des bases de connaissances en focusing. Si vous n’avez pas les connaissances en question, il pourrait être utile de parcourir :

Vous êtes arrivé(e) à cette étape du processus, peut-être cela signifie-t-il que vous avez réussi à dégager l’espace. Si tel est le cas, vous avez fait le plus difficile. Les étapes suivantes sont généralement plus aisées, mais aussi, plus intéressantes et constructives.

Lorsqu’un sens corporel émerge, c’est déjà riche en enseignement en soi. Effectivement, les qualités qui le caractérisent lui sont spécifiques. Imaginons en effet que vous fassiez une séance de Focusing sur une difficulté relationnelle vis-à-vis d’un collègue. Plus précisément, lors du processus, vous ressentez une acidité dans le ventre. Pourtant, il se pourrait que ressentiez parallèlement une lourdeur. Dès ce moment, je vous encourage à être encore plus dans vos ressentis. L’idée est alors de ressentir quel est le mot qui décrit vraiment au mieux ce que vous ressentez.

Lourdeur…acidité…Mmmh…non, ce n’est pas exactement ça, ce serait plutôt…comme un frisbee irritant. Oui ! C’est ça, un frisbee irritant, ici dans le ventre.

Dans ce processus, n’ayez pas peur de prendre des libertés langagières. Si les mots qui décrivent le mieux ce que vous ressentez n’existent pas, on peut penser qu’il s’agit là d’une limite de la langue française, plus qu’une liberté extravagante de votre part. Donc, si le ressenti fait penser à un écureuil canant…c’est très bien. L’essentiel, c’est que ça vous parle. En fait, non! L’essentiel, c’est que ça parle à votre ressenti. Effectivement, les mots qui décrivent, vous allez pouvoir les faire vibrer dans votre sens corporel. Cela vous permettra de vérifier l’adéquation de votre appellation.

Du ressenti, au sens corporel

Le focusing fait appel à nos ressentis et les appelle ‘sens corporel’. Nous allons voir maintenant en quoi le ressenti est porteur de sens.

Retour à notre écureuil canant. Si ce ressenti corporel à la qualité d’être ‘canant’. Est-ce par hasard? Certainement pas! Cette qualité est liée d’une manière ou d’une autre à la problématique ou la question qui est posée aujourd’hui. Autrement, dit, d’une manière ou d’une autre, la question ou la problématique est ressentie comme ‘canant’ une dimension de votre être. En soi, ce simple constat est porteur d’un enseignement.

L’invitation à ce stade n’est certainement pas d’intellectualiser le processus. Le mental est d’ailleurs invité à adopter une posture d’observation pour comprendre, pas d’observation pour prendre action. Autrement dit, le principe est d’être ‘en curiosité’. Un peu comme s’il y avait là un cadeau pour vous, un enseignement utile. Vous comprenez sans doute déjà mieux deux principes du Focusing. Tout d’abord, celui de ‘sens corporel’. Le ressenti avec lequel vous êtes en contact est effectivement porteur de sens. C’est d’ailleurs ce sens corporel qui va nous servir de socle pour aller plus loin encore.
Le second principe majeur que je vous partage ici, c’est celui du matériau de travail. Bien sûr, nous savons en cours de séance le sujet sur lequel nous travaillons. C’est sous-jacent. Par contre, ce qui est très clair, c’est que nous travaillons uniquement sur nos propres ressentis, jamais sur ce qui est extérieur à soi.
Comment résoudre les problèmes alors? Par nous-mêmes et en nous-mêmes. En effet, le Focusing nous permet d’accéder à nos perceptions et cet accès est fondamental. Nous sommes finalement, très naturellement, au cœur du processus émotionnel.

Un porte vers le changement

Peut-il trouver des solutions? Peut-il changer, ce processus émotionnel? Bien sûr! Ce que vous remarquerez rapidement dans le processus, c’est que le changement émane du corps. Vous pourrez fréquemment ressentir en vous les changements du ressenti corporel. C’est ainsi que le frisbee canant deviendra peut-être rapidement un frisbee léger et fin. Sans pouvoir y apporter de mots, vous aurez modifié en profondeur votre perception de la problématique ou de la question. Ce qui aura alors opéré, c’est la sagesse du corps.

Comment procéder?

Le ressenti, ou sens corporel se doit tout d’abord d’être accueilli. Je dirais même, qu’il est nécessaire que ce soit lui qui se sente accueilli. Il est effectivement seul juge.
Pour se faire, l’invitation est de prendre quelques instants pour être en présence à lui. Il s’agit de l’autoriser à être là. L’autoriser peut-être aussi à occuper l’espace qu’il désire, à prendre l’espace qu’il souhaite…juste pour voir. Vous apercevrez rapidement que le simple fait de conférer cet espace apaise très sensiblement ce ressenti corporel. Pour cela, vous pouvez utiliser des phrases aidantes telles que celles-ci:

  • Vous pouvez ressentir en vous quelle distance ce ressenti souhaite avoir à vous…
  • Vous pouvez alors vous poser la question… »Mais quelle relation ce ressenti corporel souhaiterait-il avoir avec vous? Il peu s’agir de reconnaissance, de compassion, d’écoute, d’empathie, de présence… »
  • Si ça peut vous sembler juste…peut-être qu’une chaleur, une présence ou autre chose encore pourrait lui faire se sentir mieux, plus accueilli.
  • Posez éventuellement la question « Mais qu’est-ce qui ferait que ce ressenti corporel puisse réaliser qu’il peut obtenir quelque chose de vous? »

Vous avez sans doute remarqué que les phrases décrites sont comme destinées à la personne qui écoute ou accompagne. Vous aurez tout à fait raison. Le focusing se pratique principalement à deux. Les personnes ne doivent nécessairement être dans la même pièce, mais la présence quelque part d’une oreille extérieure et bienveillante est une aide significative.

En résumé

En Focusing les étapes 3 & 4, le sens corporel s’aborde très simplement et très naturellement. Lorsque le sens corporel émerge en Focusing, il convient de l’accueillir, de trouver les mots qui vont favoriser une relation harmonieuse à lui. Ensuite, vous pouvez le décrire, laisser venir les mots qui conviennent au mieux. il s’agit là de l’étape 3.

Lorsque des mots ont émergé. Vous pouvez les faire résonner en vous, en mode Focusing. Cela permet de trouver les qualités principales du ressenti corporel. C’est en quelque sorte cela qui lui confère son sens.